Et si le peuple congolais côtisait pour acheter des bottes en caoutchouc à Kabila avant son départ du pouvoir?

Jean-Luc Kienge

Bon Ben Voilà, je sais que beaucoup d’entre vous critiqueront cette reflexion. Certains d’entre vous traiterez même d’insulte l’idée selon laquelle les Congolais devraient mettre la main dans leurs poches pour payer ses voleurs et mercenaires venus de la Tanzanie.

Le fait de penser qu’après tous les coups et vols de Joseph Kabila ainsi que de sa famille en RDC, que les Congolais puissent mettre encore une fois la main dans leurs poches pour côtiser leur argent pour les chasser, est peut-être une insulte, mais elle est nécessaire. Cela dit, je vous comprendrai si vous préfèrez insulter, et je penses que lui-même aussi se moquera de nous. Comme vous le savez déjà, Joseph Kabila le dit à qui veut l’entendre que les Congolais sont :

1-des paresseux

2- des peureux. “Il suffit de 4 coups de feu en l’air et ils déguerpissent”, et que si il arrivait à trouver 5 bonnes personnes compétentes, la RDC décollera.

Et, pour enfoncer le couteau dans la plaie, après 16 ans, Joseph Kabila n’a jamais présenté une seule bonne personne.

Mais, la seule bonne personne en la personne de l’opposant Moise Katumbi, ex-gouverneur de la riche province du Katanga, celui que les Congolais regardent avec espoir, se trouve présentement en exil en dehors de la RDC, non pas par sa propre volonté, mais par les montages, tentatives d’assassinat, etc. du régime actuel ainsi que sa famille qui trouve du plaisir en voyant les Congolais souffrir, être violés, être tués et jetés dans des fosses communes comme des rats qui se trouvaient auz coins des rues dans le livre “La Peste” d’Albert Camus.

Oui mes chers frères et soeurs, cela fait mal, mais quelle est la solution?

Si nous ne pouvons pas nous unir ou nous réveiller à travers un sursaut nationaliste par un soulèvement populaire ou une rébeliion digne de son nom, laquelle rébellion qui pourrait être faite par les Congolais et pour les Congolais, pour sauver la RDC de son gouffre actuel, pourquoi alors ne pas considèrer l’option qui consisterait à ce que tous les Congolais puissent côtiser pour payer “leur rançon” et ainsi les obliger à retourner en Tanzanie?

Toutes les options devraient être ouvertes pour trouver une solution à ce problème de violation de nos terres. Connaissant Kabila qui ne respecte jamais sa parole d’officier, les dialogues et autres négociations ne marcheront pas. Il est peut-être temps de lui acheter ses bottes en caoutchouc.

Affaire à suivre…

Visitez notre boutique et achetez le tout 1e livre de M. Jean-Luc Kienge Dismiss