“Évasion” de Mwanda Nsemi, coup monté par Kalev et John Numbi pour freiner l’enrôlement au Bas-Congo et y commencer des massacres

Par Jean-Luc Kienge

D’une source proche des services de sécurité de la RDC, VAC Radio a appris que “l’évasion” qui a eu lieu aujourd’hui à la prison de Makala à Kinshasa était un coup monté de Joseph Kabila à travers ses bras droits, Kalev Mutondo et John Numbi, pour libérer Ne Mwanda Nsemi.

“La stratégie de Kalev et de John Numbi consistait à libérer le chef des Bundu Dia Kongo, Ne Mwanda Nsemi pour :

  • lui donner des armes comme cela était fait avec le milicien Gédéon Kyungu au Katanga,
  • l’utiliser pour semer le désordre afin de freiner, voir éviter l’enrôlement dans le Bas-Congo
  • intimider la jeunesse afin de faire avancer leur plan de référendum en RDC,
  • massacrer les Congolais dans le Bas-Congo comme au Kasaï”, a rapporté notre source.

Pour y arriver, Kalev Mutondo, le No1 de l’Agence nationale des renseignements (ANR) et l’ex-général John Numbi se seraient inspirés de la fuite de prison du milicien Gédéon Kyungu, ce rebelle réputé coupeur de têtes et des parties génitales des Congolais, aujourd’hui jouissant de sa liberté aujourd’hui dans le Grand Katanga sous les ailes de Joseph Kabila.

Pour preuve, notre source nous confirme que Ne Mwanda nsemi a été transporté par des agents de l’ANR et qu’il est déjà au Bas-Congo.

“C’est une mascarade du gouvernement congolais qui continue à créer le chaos en RDC pour maintenir ceux qui sont encore au pouvoir”, a-t-il dit tout en appelant les habitants du Bas-Congo à plus de vigilance car, selon ses dires, “leur nouveau plan est de cibler des jeunes Congolais, les arrêter et les faire passer pour les prisonniers évadés de la prison de makala, et ainsi faire passer leur référendum”, a-t-il rapporté.

La Voix de l’Afrique au Canada a été informée que malgré les brûlures de voitures et tout le désordre qu’il y a eu à cette prison lors de la supposée évasion, les agents de sécurité ne sont venus intervenir que trois heures plus tard, après que le “ciblé” était sécurisé.

“La prison de Makala est parmi les prisons les mieux gardées par la gouvernement congolais, car elle a en son sein plusieurs prisonniers personnels de Joseph Kabila, et la casser de la manière dont cela a été le cas, demande une grande organisation et logistique que Mwanda Nsemi ne possède pas”, nous a confié l’un des proches des gardes de la prison, qui a pour sa part insisté que “c’était un coup bien monté. Ce sont les agents de l’ANR qui ont fait cette opération parce que la porte a juste été ouverte pour lui. Les incendies et autres cassures ont été facilités pour faire passer la mascarade”, a-t-il fini.

Jean-Luc KIENGE

One Comment on ““Évasion” de Mwanda Nsemi, coup monté par Kalev et John Numbi pour freiner l’enrôlement au Bas-Congo et y commencer des massacres”