Les non-dits: Quand Kazembe contre-attaque la prière de Moise Katumbi…

Par Jean-Luc KIENGE

Samedi dernier, l’ex-gouverneur du grand Katanga, Moise Katumbi avait offert une prière de protection au peuple congolais pour combattre les forces du mal, prière que notre rédaction avait décidé de relayer dans le cadre de la nouvelle année 2017 et du message profond y envoyé.

Une femme originaire de la république démocratique du Congo qui a entendu cette prière a vite téléphoné la Voix de l’Afrique au Canada (VAC Radio) pour nous remercier de l’avoir relayé. “C’était vraiment bien penser pour Moise Katumbi d’offrir ce cadeau spirituel à toute la nation congolaise, car nous en avons besoin. Ceci est un cadeau dont le peuple aura besoin jusqu’à la libération totale du pays”, nous a-t-elle confié.


Pendant ce temps, comme plusieurs regards de la majorité et de ceux qui font souffrir le peuple congolais ne dorment et ne se réveillent que sur VAC Radio, un proche de l’entourage de l’actuel gouverneur de la provincette du Haut-Katanga, M. Kazembe – celui dont un des membres de sa famille avait confié à VAC qu’il souffrait de folie jusqu’à être interné dans un centre psychiatrique pendant sa jeunesse et qui, depuis sa nomination, cherche par tous les moyens à être l’équivalent de l’ex-gouverneur – a été agité par cette nouvelle idée de Moise d’offrir une prière de protection aux Congolais contre les forces du mal.

Jean-Claude Kazembe a vite arrangé une session de prière avec un groupe de pasteurs pour “contrecarrer” la puissance de la prière de la protection, en demandant ” un retour à l’expéditeur” tout en demandant au pasteur de prier pour lui pour que Dieu le protège ainsi que son chef, Joseph Kabila. Un spectacle désolant pour un gouverneur réputé sorcier, calomniateur et tueur qui veut jouer avec le nom de Jésus.

Un conseil gratuit et personnel : monsieur Jean-Claude Kazembe, il serait peut-être mieux de vous répentir et partir à la montagne pour 1000 jours afin d’être delivré des démons qui vous hantent.

Un conseil personnel à Moise Katumbi : Vu que la majorité des Congolais croit en l’existence d’un Dieu tout-puissant, il serait mieux de continuer à envoyer ces genres de prières de protection le plus souvent au peuple congolais. Ce comportement bizarre et digne d’un pharisien du gouverneur du Haut-Katanga démontre que la nouvelle recette a marché et que lui et ses semblables oppresseurs du peuple ont réellement été brûlés.

Jean-Luc Kienge