L’estimation à 24 billions des reserves des minerais en RDC, serait-ce une raison pour de nouvelles rébellions et sécessions ?

Par Jean-Luc Kienge

L’Organisation des nations unies (ONU) a estimé à plus de 24 billions les reserves des minerais de la république démocratique du Congo (RDC). Avec des dirigeants irresponsables à l’exemple de l’actuel président Joseph Kabila, ce président qui se démarque par des tueries, des massacres, des pillages, des viols, etc., au lieu d’être une source de joie, les richesses du sol congolais deviennent malheureusement une source de malheur pour ses habitants.

“C’est une très bonne nouvelle!”, crieraient les dirigeants congolais actuels sous le dictateur Joseph Kabila et les forces occultes qui le protègent et l’encouragent dans le désordre qu’il continue à faire règner en RDC en ce moment. Cependant, pour le peuple congolais, cela ne veut absolument rien dire, car malgré cette grande richesse dans son pays, il vit toujours sous un seuil de moins d’un dollar par jour.

Cela dit, qu’apporterait cette nouvelle ?

Normalement, avec une nouvelle pareille, l’économie de la RDC devrait connaitre un boom dans tous les secteurs, mais ce n’est pas le cas pour la RDC. “La réaction des Congolais est celle de la peur parce que cette nouvelle”, explique le professeur Mwamba Mishiku, “est prompt d’apporter des guerres et des rébellions dans tout le pays qui connait déjà beaucoup de misères depuis des années”.

Il pense que cette estimation des richesses de la RDC par l’ONU vient malheureusement de faire germer une possible nouvelle crise en RDC, à moins que la Kabilie actuelle soit chassée et remplacée par des vrais Congolais qui oeuvreront pour le relèvement du pays.

Par Jean-Luc Kienge