L’ex ministre Kin Kiey Mulumba perd un procès de diffamation contre le journaliste Freddy Mulongo

Par Jean-Luc Kienge

Dans un procès lui intenté en justice par l’ex-Ministre congolais Kin Kiey Mulumba, le journaliste engagé Freddy Mulongo vient de gagner. Monsieur Kin Kiey Mulumba a été débouté de toutes ses demandes et a été condamné à verser au journaliste Freddy Mulongo une somme de 1.000 € au titre de l’article 700 du Code de procédure civile.

L’ancien ministre de Joseph Kabila, Tryphon Mulumba Kin Kiey avait porté plainte contre le journaliste engagé de la diaspora congolaise, Freddy Mulongo pour diffamation et insultes.

Malgré son gros titre de ministre en RDC, ce qui autrefois ressemblait à un combat entre David et Goliath, s’est vite transformé en une debandade judiciaire dans lequel le Ministre de Kabila, habitué à l’injustice et la corruption du système judiciaire de la RDC, a reçu un upppercut qui vient de l’assommer pour plusieurs années.  

“La liberté d’expression et de la presse a gagné”, affirme Freddy Mulongo de son bureau à Paris.

Joint au téléphone par La Voix de l’Afrique au Canada, il s’est dit heureux de la décision de la justice de son pays de refuge.

Originaire de la RDC, pays où les journalistes sont continuellement muselés et subissent le pire et le déshonneur dans leurs métiers, Freddy Mulongo a souligné l’importance et la necessité de cette victoire. 

“Je tiens à ce que tous les journalistes de la diaspora congolaise apprennent que quand Kin Kiey Mulumba m’avait attaqué, c’était aussi une attaque comme un signe indien pour dire aux autres qu’ils peuvent museler les journalistes qui osent dénoncer l’arbitraire, l’injustice et la dictature en RDC. Et si ce petit voyou chauve à la cravate des satanistes avait gagné ce procès, demain vous auriez vu tous ces politicailleurs de la RDC descendre à Paris, à Bruxelles et à Montréal pour porter plainte à tous les journalistes congolais de la diaspora qui, par leur travail engagé, dérangent le dictateur et imposteur alias Joseph Kabila et ses lieutenants de la honte à instaurer un royaume en RDC. Le “MOYIBICRATE” Kin Kiey Mulumba doit assumer la guerre de cent ans qu’il a lui même enclenché avec moi”, a-t-il déclaré d’un ton ferme.

Voici le jugement :

Pour le tribunal de Grande Instance de Paris, le journaliste devait payer 1 euro symbolique au lieu de 20.000 euros réclamés par Kin Kiey Mulumba. La Cour d’appel de Paris a infirmé le jugement de première instance et constaté la nullité de l’assignation du 20 janvier 2016 ainsi que la prescription consécutive de l’action en diffamation dirigée contre le journaliste Freddy Mulongo. M. KIN-KIEY MULUMBA est par conséquent débouté de toutes ses demandes et est condamné à verser au journaliste Freddy Mulongo une somme de 1.000 € au titre de l’article 700 du Code de procédure civile.

Par Jean-Luc Kienge