Maladies cardiovasculaires: un œuf par jour n’est pas dangereux

Source de protéines, de vitamines et d’antioxydants, l’oeuf est associé à tort à une hausse du cholestérol. Des chercheurs américains confirment qu’il ne favorise pas de maladie cardiovasculaire et ont découvert qu’il limite légèrement le risque d’accident vasculaire cérébral.

Dernièrement Emma Morano, l’Italienne qui détient le record de plus vieille personne au monde, a dévoilé ce qu’elle considère être le secret de sa longévité : deux œufs par jour “et c’est tout”. Même si la longue espérance de vie de cette femme tiendrait plus à sa génétique, cette réponse contribue à souligner ce que beaucoup d’études récentes démontrent depuis peu sur les œufs.

A savoir que ces derniers ne sont pas responsables d’un excès de cholestérol dans le sang, même si les personnes qui souffrent d’hypercholestérolémie doivent surveiller leur alimentation. Les œufs et le jaune qu’ils contiennent sont en effet considérés comme la première source de cholestérol alimentaire (le cholestérol est aussi produit par l’organisme) et ont de fait été suspectés de favoriser les maladies cardiaques.


Mais ce serait l’inverse selon des chercheurs de l’EpidStat Institut (Etats-Unis) dont l’étude a montré que la consommation d’un œuf par jour ne favorise pas une maladie coronarienne, lorsque les artères du cœur sont obstruées. Cette source importante de protéines serait même associé à une réduction de 12 % du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Des protéines et des antioxydants de qualité

Leurs résultats proviennent d’une méta-analyse d’études qui ont évalué les relations entre l’apport en œufs et le risque de maladie coronarienne, et le risque d’AVC. Environ 276 000 personnes ont participé à des études portant sur le premier thème, et 308 000 personnes sur le deuxième.

“Les oeufs ont beaucoup d’attributs nutritionnels positifs, y compris des antioxydants, connus pour réduire le stress oxydatif et l’inflammation. Ils sont également une excellente source de protéines, associées à une pression artérielle plus faible”, explique le Dr Dominik Alexander, principal auteur de l’étude.

Leur étude précise qu’un œuf contient six grammes de protéines et des antioxydants, la lutéine et la zéaxanthine, présents dans le jaune, ainsi que des vitamines E, D, et A. “La vitamine E réduit le risque de futures crises cardiaques chez les personnes souffrant de maladies cardiaques et la lutéine apporte une protection contre l’obstruction des artères”, souligne le médecin qui appelle à approfondir cette étude.

Sur ce sujet, le ministère de la Santé recommande de consommer de la viande, du poisson ou des œufs une à deux fois par jour, sachant “qu’il faut compter environ deux œufs pour faire une portion”.

Santé Magazine

Visitez notre boutique et achetez le tout 1e livre de M. Jean-Luc Kienge Dismiss