Paris : la préfecture de police interdit le concert de Fally Ipupa à La Cigale

La préfecture de police de la ville de Paris, en France, a annoncé mardi 20 juin l’interdiction du concert que devrait livrer ce jeudi le chanteur congolais Fally Ipupa dans la salle de spectacle La Cigale.

Dans l’arrêté publié sur son site Internet, la préfecture de police de Paris évoque «des risques de troubles graves à l’ordre public que ce concert était susceptible de générer».




Le concert «suscite une mobilisation croissante chez les opposants radicaux congolais, qui ont déposé plusieurs déclarations de manifestation pour le 22 juin aux abords de la salle de spectacle avec l’intention d’en découdre avec les spectateurs du concert,  de créer des désordres à l’intérieur et à l’extérieur de la salle et de s’en prendre à l’artiste», lit-on notamment dans l’arrêté.

Sur son site Internet, La Cigale indique que «Fally Ipupa et les producteurs regrettent vivement cette décision». Les personnes qui avaient déjà acheté leurs billets «pourront se faire rembourser uniquement dans les points de vente au sein desquels ils les ont acheté».

Depuis près d’une décennie, plusieurs artistes congolais ne livrent plus de concerts de musique dans les grandes salles de spectacle de certaines villes d’Europe. Leurs productions sont menacées par des Congolais de la diaspora qui reprochent à ces artistes leur complaisance à l’égard du régime actuel en RDC. A l’occasion des campagnes électorales récentes, plusieurs musiciens ont composé des chansons à l’honneur du président Kabila. Ce que reprouve certains Congolais de la diaspora qui se font appeler « combattants ».

Des tentatives d’organisations des concerts des musiciens congolais notamment à Paris et Bruxelles ces dernières années se sont parfois soldées en bagarres rangées entre les pro et les anti-concerts.

Radio Okapi

Leave a Reply