Pourquoi Joseph Kabila décide d’enterrer le Pasteur Olangi le 21 octobre, jour de l’arrivée de Nikki Haley?

C’est sous une forte émotion que la RDC avait appris la mort en Afrique du Sud de celui qui est connu et réputé comme celui qui, ensemble avec sa femme, avait propulsé de son vivant le message du combat spirituel en RDC, le communément appelé Papa Joseph Olangi.

Les multiples fidèles de ses églises implantées dans plusieurs villes en RDC sont prêts à venir de partout pour participer à son enterrement qui, selon le gouvernement congolais, devrait se faire le 21 octobre 2017 en RDC.


Curieusement, la date du 21 octobre choisie par le gouvernement congolais correspond avec l’arrivée de l’Ambassadrice des États-Unies à l’ONU, Nikki Haley. Coïncidence ou stratagème machiavélique du pouvoir congolais pour utiliser cette journée afin de distraire les Congolais ?

L’on se souviendra qu’à chaque fois qu’il veut changer de stratégies politiques, modifier des Lois ou faire des annonces critiques pour le pays, le dictacteur congolais Joseph Kabila profite souvent de le faire sous couvert d’un grand évènement qu’il rend national comme les deuils (ex: Papa Wemba, Marie Misamu, etc.), le sport, etc.

Cela dit, ma question est de savoir pourquoi Joseph Kabila a-t-il décidé de prévoir l’enterrement du regretté de sa famille et de ses fidèles, papa Olangi pour le même jour que l’arrivée de l’ambassadrice des USA à Kinshasa?

Pour répondre tant soit peu à cette question, vous vous souviendrez qu’au vu de ses multiples tueries et abus des droits de la personne en RDC, Joseph Kabila est mal vu par l’administration de Donald Trump, car des sources qui leur sont proches ont confié à VAC des dessous de la carte de cette visite : “lui signifier qu’il est devenue une créature du passé non fréquentable et qu’il doit respecter l’Accord de la Saint Sylvestre pour éviter le pire pour lui ou encore le chaos en RDC…”

De la bouche de plusieurs Congolais, le message à Joseph Kabila est clair : “quitter le pouvoir pour éviter de finir à la CPI, ou voir son corps trainé à Kinshasa, ou encore finir comme Samuel Doe et Kadhafi?”

Vos réactions ou réponses à la question ci-dessus pour qu’ensemble nous puissions mieux comprendre le motif de cette date du 21 octobre 2017 propulsée par le gouvernement congolais sont les bienvenus sur notre Page FACEBOOK ou sur notre compte Twitter ci-dessous :