Qui induisent Kabila en erreur pour finir comme Mzee Laurent Kabila?

“Il y a des personnes qui donnent des fausses informations au dernier dictateur et tyran que la RDC ait connu, Joseph Kabila. Il s’agit de Kalev Mutondo, le  directeur Général de l’agence nationale des renseignements,  Néhémie Mwilanya, le directeur de cabinet de l’homme de Kingakati,  Lambert Mende Omalanga, le Ministre de la Communication et de l’information et Alexis Thambwe Mwamba,  Ministre de la justice”, ont rapporté des sources sûres.
Les quatre personnes ci-haut citées sont celles qui induisent l’ami personnel de Kim Jong Un, Joseph Kabila dans la compréhension des faits politiques de l’heure et de l’accord de saint sylvestre étant donné que lui-même ne lit jamais.
Avec des tels conseillers, l’illégitime et illégal président de la république, Joseph Kabila ne fait que s’enfoncer jusqu’à ce qu’il se retrouvera seul dans un pays lointain comme le feu Maréchal Mobutu.
Il y a peu, il était prêt à mettre en oeuvre les mesures des décrisparions politiques contenues dans l’accord du 31 Décembre 2016 en libérant les détenus et prisonniers politiques, en autorisant les retours des éxilés politiques en hommes libres et en ouvrant les médias proches de l’opposition, mais les quatre personnes précitées l’ont rassuré qu’il ne devait pas le faire aux motifs que l’accord était déjà exécuté dans toutes ses dispositions.
Il est clair que Monsieur Kabila ne sait plus quoi faire car ceux en qui il plaçait sa confiance sont entrain d’oeuvrer contre lui sans qu’il ne s’en rende compte. Toute la communauté régionale et internationale demande avec insistance la mise en oeuvre de l’accord de la saint sylvestre qu’elle considère être la seule voie de sortie de la crise actuelle en RDC.
Le sanguinaire de Kingakati Joseph Kabila doit comprendre que l’étau se resserre contre lui et doit se ressaisir avant le 31 Décembre 2017, jour où les glas de sa fin sonneront, sinon ça sera le pire.
Peuple congolais, retenez les noms de ces quatre ennemis de la RDC qui devront payer devant la justice au moment opportun. Kabila et ses faucons doivent partir le 31 décembre 2017 conformément à l’article 64 de la constitution de la RDCongo.
Dossier à suivre…
Sisco Mayala
Journaliste indépendant et d’investigation