Scandale de la Fifa: ouverture d’une enquête en Afrique du Sud

Mbeki FIFAEn Afrique du Sud, la police anti-corruption a confirmé ce jeudi matin qu’elle allait ouvrir une enquête préliminaire sur de possibles liens de corruption entre la Fifa et la Fédération sud-africaine de football (Safa). La justice américaine accuse l’ancien vice-président de la Fifa, Jack Warner, d’avoir reçu des pots-de-vin de Pretoria en échange de son soutien pour la candidature de l’Afrique du Sud au Mondial 2010.

Selon la police anti-corruption, il ne s’agit que d’une enquête préliminaire. Les Hawks confirment avoir reçu des documents remis par un petit parti afrikaner, le Front de la liberté. Ces documents contiendraient des informations compromettantes pour des dirigeants de Safa. Pas plus de détails ne circulent encore sur la nature de ces documents ni sur les personnes incriminées.

La police indique qu’elle va étudier ces informations et évaluer si oui ou non il y a matière à ouvrir une enquête officielle. Les Hawks précisent ne pas avoir reçu pour l’instant de demande d’assistance du FBI américain.

L’Afrique du Sud nie catégoriquement avoir payé des pots-de-vin pour obtenir l’événement sportif. Pretoria ajoutant que les dix millions de dollars auxquels fait référence la justice américaine ont été payés à un fonds de développement pour la diaspora africaine dans les Caraïbes. Un fonds approuvé par le gouvernement.

RFI