“Si Joseph Kabila ose toucher à un des cheveux de Sindika Dokolo, il mourra”: un opposant congolais

Bon Ben voilà!

Ça y est. On va parler de monsieur Sindika Dokolo sur vacradio.com, ce gendre de l’exprésident Dos Santos et amoureux de son pays, la RDC et de l’art africain qui, depuis qu’il a motré ses couleurs politiques allant vers les intérêts du peuple, est devenu la cible des attaques, création des dossiers et insultes du gouvernement congolais.

Vivant depuis des années en Angola avec sa famille, il subit depuis quelques temps les grimaces de la dictature kabiliste. Et comme par magie, il a été accusé et condamné avec une grande vitesse de spoliation d’une maison en RDC.

Spoliation , spoliation, spoliation… de maison ? Tiens! ça vous rappelle quelque chose, cette affaire des maisons… Mais oui, ça y est, le nom de Stoupis dans l’affaire de “spoliation de maison” encore une fois et toujours sur les opposants, je cite Moise Katumbi et Jean-Claude Muyambo.

Bon, ma chronique d’aujourd’hui ne se base pas sur les accusations de spoliation que la kabilie impose à la majorité des opposants, mais je me demande ce que fera l’Angola si Kabila ose toucher au meilleur exportation de la RDC en Angola?

 

“Si il ose toucher à un des cheveux de Sindika Dokolo, il mourra. Qu’il n’essaie pas d’emporter son désordre en Angola car il risque de le regretter parce qu’il va y laisser sa peau”, a déclaré un opposant congolais qui a voulu garder son anonymat.

Il pense que si Kabila et ses hommes sont habitués à jouer avec les Congolais en crèant des faux procès, c’est parce que pour le moment ils n’ont pas d’armées, mais qu’il s’attende à la colère, le courage et la force du peuple qui sera une arme plus forte que ses fusils. “Il doit le savoir”, a-t-il terminé.

À bon entendeur, salut!