Si Moise Katumbi retourne en RDC, il sera assassiné par Kabila comme le colonel Alamba

Par Jean-Luc Kienge

Censé rentrer en république démocratique du Congo pour accompagner et honorer en même temps l’opposant historique, feu Étienne Tshisekedi, décédé depuis le 1e février 2017, l’opposant Moise Katumbi doit réfléchir 1000 fois avant d’aller en avant avec cette décision.

Rentrer en RDC tant que la justice congolaise n’a pas encore déclaré officiellement qu’il peut rentrer en homme libre sera une erreur grave de sa part.

Vu la manière d’opérer de la justice congolaise et de ses services secrets, l’opposant Moise Katumbi risque de se retrouver en prison ou pire, assassiné comme le colonel Alamba qui vient de décéder à la prison de Makala à Kinshasa.

Tenez! Le sanguinaire Joseph Kabila, l’homme à la tête du Congo tue comme il veut et quand il le veut, sans craindre les repercussions ou conséquences, et avec l’arrivée de M. Katumbi, il saisirait sûrement cette occasion pour l’assassiner et ainsi prouver à la face du monde que son opposant farouche est mort. Et une fois son objectif atteint, il en profiterait pour faire le référundum et rester au pouvoir à vie.

Mon conseil direct à Moise Katumbi est encore une fois de suivre les pas du général De Gaule et en finir avec ce tueur des Congolais, violeur de la constitution congolaise et tueur des agents de l’ONU en l’asphyxiant de l’extérieur.

Jean-Luc KIENGE

Visitez notre boutique et achetez le tout 1e livre de M. Jean-Luc Kienge Dismiss