Syndrome du salon de coiffure: quand le shampoing provoque un AVC

Un Britannique a été victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral) après avoir été chez le coiffeur. Même s’il est rare, ce “syndrome du salon de coiffure” est connu des neurologues.




Alors qu’il est transporté en urgence au service neurologie d’un hôpital londonien, les médecins lui demandent s’il a récemment été chez le coiffeur. Ce qui était effectivement le cas : Dave s’était fait couper les cheveux deux jours avant son AVC.

Un étirement excessif au niveau du cou pendant le lavage des cheveux

Ce “syndrome du salon de coiffure“, s’il est rare, est donc connu. Deux autres cas ont en effet été rapportés : en 2000 à Poole (Grande-Bretagne) et en 2014 à San Diego ( Etats-Unis).

De quoi s’agit-il ? La position particulière du cou hyper étiré,  qui permet le lavage des cheveux au bac, peut provoquer un étirement et une pression excessifs au niveau des artères cervicales. Chez certaines personnes, cela peut entraîner la formation d’un caillot dans le sang, à l’origine de l’AVC.

Dave Tyler, qui a passé trois mois à l’hôpital, marche aujourd’hui avec une canne et souffre de troubles de la vue, qui l’empêchent de conduire de nouveau. Considérant que son cou avait été insuffisamment protégé, il a attaqué le salon de coiffure. Un arrangement financier a finalement été conclu : 90 000 livres d’indemnités lui ont été versées.

Par Santé Magazine