Tirs entendus à Kinshasa. Les Congolais craignent le pire sur l’opération de capture des évadés de Makala

Après l’évasion du chef de Bundu Dia Kongo ce matin, des habitants de la ville de Kinshasa nous informent avoir entendu plusieurs des tirs dans leurs quartiers. “Il est minuit et nous entendons des tirs raisonner. Nous ne savons pas ce qui se passe”, nous a confié un habitant de Kinshasa qui ne sait plus à qui se confier.

Après l’incident de ce matin à la prison de Makala, le ministre Alexis Thambwe Mwamba a promis de retrouver tous les prisonniers politiques qui se sont enfuis aujourd’hui avec Ne Mwanda Nsemi qu’il a accusé d’avoir orchestré cette évasion. Quelques heures plus tard, une source proche de Kalev et de John Numbi a informé VAC Radio que cette “évasion” a été monté par les deux précités tout en en soulignant les raisons et objectifs. (Voir lien de l’article ci-dessous)

Cependant, nul n’ignore que la prison de Makala, aussi appelé ‘mouroir’ par ceux qui y sont détenus et par les organistaions non gouvernementales, a plus de prisonniers que ce qu’elle devrait contenir, et que la majorité qui y est encore détenue l’est soit pour des raisons politiques, des règlements de comptes, leurs dossiers sont perdus, ignorés ou qu’ils sont juste jetés aux oubliettes.

Sous prétextes de rechercher les prisonniers évadés, l’ONG Les Oubliés de la Planète lance une alerte d’une possible application du plan de l’ANR pour arrêter des jeunes ciblés (activistes, journalistes, etc.) et de les faire passer pour les évadés de la prison, pour par après leur donner une lourde peine et pire encore, les tuer.

A RELIRE :

Visitez notre boutique et achetez le tout 1e livre de M. Jean-Luc Kienge Dismiss